MENU

Jim Thomson: Career Killers

Le désir de Jim Thomson d’aider les autres dans leurs moments les plus sombres est alimenté par le fait que l’ancien joueur de NHL comprend personnellement la force et le courage qu’il faut pour surmonter la dépendance.

Pendant plus d’une décennie, Jim Thomson a aidé des centaines de personnes dans leur lutte personnelle grâce à la NHL, qui lui a fourni la plateforme pour rendre cela possible. Il a organisé d’innombrables interventions et a pris la parole dans des centres de réadaptation et devant des joueurs de hockey, du junior majeur aux rangs professionnels. “Ce qui me motive, c’est de donner à ces jeunes un moyen de les aider à résoudre leurs problèmes de toxicomanie ou autres”, a déclaré Thomson.

Le 17 novembre, M. Thomson a célébré sa 13e année de sobriété. Thomson, qui était ailier droit et attaquant de puissance, a été repêché par les Capitals de Washington en 1984 et a passé dix ans chez les professionnels, dont huit dans la LNH. Il a notamment joué aux côtés de Wayne Gretzky. Le “Great One” n’était pas seulement un joueur de hockey incroyable, raconte Thomson, c’était aussi une personne phénoménale. “Il était une meilleure personne et un meilleur père qu’un joueur de hockey”, a déclaré Thomson.

La carrière de Thomson est marquée par la drogue et l’alcool pendant sa jeunesse et sa carrière post-hockey. “J’ai grandi dans un parc à roulottes près d’Edmonton appelé Westview Village. Et j’ai patiné sur les étangs extérieurs, j’en suis tombé complètement amoureux, c’était ma dépendance. C’était ma passion.”

Ces froides journées d’hiver de -30 à -40 degrés Celsius pouvaient s’étirer pendant des semaines en Alberta, dit-il, mais cela n’a jamais empêché le jeune hockeyeur de tirer des rondelles  dehors jusqu’à ce que sa mère l’appelle à l’intérieur et que ses doigts et ses orteils soient gelés. “Pour vous donner une petite histoire, rien ne m’empêchait d’aller dehors et de faire ce que j’aimais faire, et le froid n’avait pas d’importance”, a déclaré Thomson. “Donc, je suis devenu un très bon joueur de hockey, malheureusement j’ai sombré dans la drogue et l’alcool à 12 ans, j’en suis sorti à 13 ans”.

Thomson dit avoir grandi dans un environnement alcoolique, car ses deux parents étaient des alcooliques qui sont morts de la maladie, et il avait des frères qui prenaient de la drogue.

“J’ai attrapé le virus très tôt. Puis, après ma carrière, j’ai touché le fond et je suis tombé dans un trou noir, en fumant du crack, vous savez, de l’oxycontin, beaucoup d’alcool”, a-t-il dit. “Et j’ai pratiquement fait exploser ma vie, ma famille, vous savez, j’ai tout perdu.”

Thomson sera à la Salle Blanche de Petit-Rocher le 24 novembre où il présentera son exposé Career Killers aux joueurs, au personnel du Titan d’Acadie-Bathurst ainsi qu’au grand public. La présentation du 24 novembre est “très puissante”, a déclaré Thomson.

“Je vais planter des graines avec les gars et leur faire savoir qu’une seule erreur va bousiller leur vie”.

Si vous souhaitez acheter des billets pour la présentation de Thomson le 24 novembre, veuillez contacter Bryannah James à bryannah.james@letitan.com ou par téléphone, 506-549-3229. Le nombre de billets est limité.

plus de nouvelles
Le Titan s'associe à McDonald's pour offrir des billets gratuits aux enfants
Il y a 3 jours
Le Titan annonce la liste des participants au Camp d'Entraînement 2022
Il y a 7 jours
Le Titan embauche Gordie Dwyer comme Entraîneur-chef et Directeur Général
Il y a 1 semaine
La tournée estivale de Maximus se poursuit tout au long du mois d'août
il y a 2 semaines
Précisions de la part des propriétaires du Titan d'Acadie-Bathurst
il y a 2 semaines
Jason Clarke accepte un poste dans la LAH
il y a 2 semaines